Comment prendre soin de soi (même en roadtrip) ?

Adventure

Lorsqu’on est sur la route, il est souvent difficile de tenir une routine beauté digne de cela. Coquette de nature, j’ai du abandonné tous mes petits rituels beauté à la maison pour en adopter une plus simple en voyage :

Visage

Pour le visage, protection SPF obligatoire surtout en Australie, je m’enduis toujours de crème solaire; si je ne peux pas avoir accès de la crème solaire bio, j’opte souvent pour une crème avec le moins de composants chimiques (ce qui n’est pas toujours évident).

Pour nettoyer mon visage, je n’ai pas grand chose. La prochaine fois, j’opterais pour des lingettes lavables, plus respectueuses de l’environnement. J’essaie toutefois de faire attention à manger varier (même si cela n’est pas toujours évident) pour éviter les boutons. Ah oui, il faut éviter de se toucher le visage avec les doigts pour la prolifération de boutons.

Et les cernes ? Eh oui un roadtrip c’est fatiguant et cela se voit sur notre visage : petite technique des petites cuillères sur le visage ou si vous avez des sachets de thé froids (on a tous bien ça dans notre van ou voiture en voyage)

Mains

Nous les négligeons bien souvent, or elles nous sont indispensables. J’opte pour une noix d’aloé vera et d’huile végétale de coco (mais vous pouvez utiliser celle de votre choix : coton,amande douce, coco) afin de les nourrir car elles ont tendances à s’assécher très vite.

Pour le lavage des mains, je ne suis pas trop fan des gels désinfectants en général, j’en prends tout de même en voyage lorsque je sais que je n’aurais pas accès à de l’eau tout le temps.

Hygiène buccale

Primordiale ! Ce n’est pas parce que l’on est en voyage que l’on doit échapper au rituel de brossage des dents : un bon dentifrice aux plantes pour ma part et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Lèvres 

Si vous n’avez pas fait l’acquisition d’un petit baumé à lèvres SPF, l’huile de coco fait très bien l’affaire pour nourrir et protéger vos lèvres du soleil (et encore cette huile de coco ! elle est magique).

Corps

L’hygiène est importante mais peut s’avérer plus « légère » en roadtrip. L’important c’est de conserver propres les muqueuses (aisselles, hygiène intime) et les pieds. Pour les pieds, un peu de talc pour réduire la transpiration ou bicarbonate de soude. Pour les aisselles, si je n’ai pas le temps, je prends un déodorant naturel toutefois j’ai une légère préférence pour la pierre d’alun qui est très efficace. Avec la chaleur, nous avons tendance à transpirer beaucoup d’où une routine corps légère mais nécessaire en roadtrip.

En roadtrip, avoir accès à la douche n’est pas toujours absolu surtout tous les jours. Soit il y a l’eau de mer ou douches de plage ou baignades dans les lacs.  En Australie, il est plutôt aisé de trouver des douches gratuites et propres, en Nouvelle-Zélande, un peu moins.Si j’ai accès à la douche, j’opte pour un savon BROOMER qui fait tout.

Pour l’épilation, ce sera mon épilateur électrique et rasoir pour enlever les repousses disgracieuses. (c’est au cas où mais en roadtrip honnêtement, c’est loin d’être la priorité)

Pour nourrir mon corps : mon combo favori toujours le même aloe vera et huile de coco

Cheveux 

En ce qui concerne mes cheveux, ils sont toujours mal menés en voyage : soleil en Australie, en Nouvelle-Zélande, c’est pourquoi je m’assure toujours d’avoir un ingrédient essentiel pour leur survie : l’huile vierge bio de coco/huile de jojoba /argan marche également. Si vous n’avez rien de tout, l’huile extra vierge d’olive marche tout autant (seule l’odeur peut éventuellement déranger)

J’en applique un petit peu chaque jour sur mes pointes en me levant puis après exposition au soleil. Vous pouvez complétez ce rituel avec de l’aloé vera qui vient hydrater les cheveux. Je m’assure de boire régulièrement de l’eau pour qu’ils restent un minimum hydratés.

Pour les protéger au maximum, je mets soit un chapeau/casquette ou foulard pour éviter la casse au maximum. Lorsqu’il n’y a plus de solution, je demande à couper les pointes abîmées (tout dépend naturellement de l’endroit où l’on se trouve et du pays, en Australie les coiffeurs sont beaucoup plus chers, ainsi lorsque je voyage en Asie du Sud-Est, je profite toujours pour faire un petit saut chez le coiffeur)

Par ailleurs, en roadtrip, l’accès à l’eau n’est pas toujours possible : ainsi, j’ai recours  pour à du shampooing sec avec des produits que l’on peut acquérir en grandes surfaces : la fécule de maïs et bicarbonate de soude.

Ongles

Dès que j’ai un peu de temps, j’applique un peu d’huile de coco sur mes ongles pour qu’ils soient nourris. Oubliée, la jolie manucure, je m’en tiens à des ongles coupés et nourris.

Inconfort urinaire

J’en parle parce que cela m’est arrivé en voyage et c’est bien plus que désagréable dans ces moments là : j’ai du boire d’eau pour drainer au maximum et prendre en supermarché un jus de cranberry (mon chéri s’en souvient encore)

Pour certaines, cette liste pourrait paraître compliquée à réaliser en voyage pourtant elle est basée sur les mêmes produits, disponibles pour la plupart en grandes surfaces : bicarbonate de soude, huile de coco, fécule de maïs. Le but n’est pas de s’encombrer de gros produits et d’avoir une routine plus légère que d’ordinaire mais efficace en voyage. Tous ces gestes sont simples et prennent très peu de temps. Si vous aussi vous avez une routine en voyage (pas nécessaire naturelle, n’hésitez pas à me la partager, je suis curieuse de la lire)

Notre roadtrip sur la côte est australienne

Avant de vous raconter notre roadtrip à deux en Nouvelle-Zélande, revenons un peu en arrière sur la dernière étape de notre voyage en Australie, à savoir : notre roadtrip sur la sur la côte Est australienne !

Ce voyage est la consécration de notre voyage en Australie. Après y avoir travaillé pendant plus de 6 mois, il était temps pour nous de partir à la découverte de la Côte est Australienne. Partir sur la côte est australienne fait partie des incontournables, lorsqu’on est backpacker.

Pour ce faire, nous avons choisi de parcourir Sydney à Cairns soit près de 2000 km (oui,oui vous ne rêvez pas 2000km). Nous avons loué une voiture avec Wicked Campers (PS: nous l’avons trouvé très bien, réactivité du staff, facilité des procédures, malgré quelques avis négatifs trouvés su Internet).

Notre petite voiture pour le roadtrip.

Les principaux stops de notre trip sont :  Port Stephens, Byron Bay, Brisbane, Airlie Beach, Whitsundays,  Cairns.

Afin de faciliter notre trajet, nous avons utilisé comme applications Google Map pour le GPS, Wikicamps pour trouver des camps gratuits et Airbnb pour pouvoir nos loger quelques jours avant notre voyage en NZ.

1er avril 2016 (Day 1) :

Après un départ riche en émotions de ma famille d’accueil, c’est parti pour aller à la découverte de la East Coast. Nous partons en fin d’après-midi de Sydney pour rejoindre notre premier stop : Port Stephens.Nous nous arrêtons en banlieue de Sydney pour faire quelques courses pour le voyage, faire le plein et aller en direction d’un camp gratuit près de Port Stephens.

Départ un peu tardif, car nous partons à 16h00 ce jour. Il nous faut environ 2h de route au départ de Sydney pour rejoindre Port Stephens.

Nous décidons de trouver un spot pour dormir dans notre voiture sur la route grâce à Wikicamps : finalement ce sera sur le parking d’une grande station essence. Tout y est, toilettes, petits stands pour manger (ce qui nous suffit amplement pour cette première nuit)

2 avril 2016 (Day 2):

Deuxième jour, nous voilà repartis, cette fois direction Byron Bay. Byron Bay, c’est la ville peace/relax par excellence d’Australie : tout le monde est bronzé, tout le monde surfe (ou presque), les gens sont cools. Nous nous y sommes arrêtés pour profiter de la plage et de son coucher de soleil (olalala ça y est le cliché romantique) en train de siroter des bières. Puis nous avons mangé à un restaurant où des réductions sont faites sur les menus pour les backpackers (au menu burgers), au total = 20 dollars à deux (cela vaut vraiment le coup en Australie et ce n’était pas si mauvais)

Le soir, nous reprenons un peu la route pour trouver un spot décent pour dormir avant de dormir à Brisbane.

3 avril 2016 (Day 3)

Vous allez penser que nous courons car nous arrivons déjà à Brisbane : le fait est que nous avons une croisière prévue sur les Whitsundays le 6 avril et que les distances sont assez généreuses en Australie (plus de 14x la superficie de la France quand même ).

Cela ne gâche cependant pas notre voyage car nous avons prévus de rester deux jours à Brisbane et visiter les alentours. Pour le coup, nous avons loué un logement pour deux jours pour nous poser un peu, profiter d’une vraie douche et prendre du repos.

Nous arrivons le 3 avril 2016 à Brisbane dans l’après midi et en profitons pour manger et nous reposer. Le lendemain, direction le Lone Pine Koala Sanctuary (si vous êtes dans le coin de Brisbane, c’est l’occasion de vous y rendre et immortaliser le moment avec une photo avec un Koala)

Notre photo avec le petit Koala

Plusieurs secteurs y sont répertoriés : le secteur des kangourous, des koalas, des crocodiles, des volatiles, s i vous souhaitez plus d’infos : http://www.koala.net

Puis dans l’après-midi, nous avons rendu visite à une amie vivant à Brisbane (coucou si tu passes par  là), pour aller siroter des verres et chiller.

6 avril 2016 (Day 6)

Nous continuons notre route vers Mission Beach : le point où tout le monde fait du saut en parachute. Vous pouvez en faire pour 450 dollars et d’après les retours que nous en avons eu, il s’agit d’un des meilleurs spots en Australie pour pouvoir en faire. Pour notre part, nous voyageons en « low budget » du coup nous n’avons pas privilégié le saut en parachute dans notre budget.
Je mets « low budget »  entre guillemets car nous avons loué une voiture, budget assez conséquent dans notre roadtrip.

Nous nous sommes promenés sur la plage, tranquillement (en plus il n’y avait personne !) et sommes allés mangés dans un restaurant de fish and chips. Evidemment, nous en avons profité pour nous rendre au Visitor center pour nous renseigner sur les activités gratuites ou peu chères à faire dans les alentours.

Nous en avons donc profité pour voir les cascades dans la région des Wet Tropics. Attention climat chaud et vraiment humide pour le coup.

Ensuite, nous avons repris la route pour nous rendre à Airlie Beach, l’avant dernière étape de notre voyage en Australie.

7 avril 2016 (Day 7)

Direction Airlie Beach pour rejoindre notre croisière sur les Whitsundays. Pour cela, nous avions réservé quelques jours avec un skipper français sur FB pour 375 $AUD les 3jours et 2 nuits sur le bateau. A bord, nous embarquons avec une quinzaine de personnes de toutes nationalités (canadiennes, danoises, allemandes, hollandaises).

Le capitaine nous accueille avec les consignes de sécurité à respecter à bord du bateau l’Euphoria II et Thomas, le skipper français, nous fait faire le tour du bateau. Nous allons partager une cabine à 6 pour les trois jours qui suivent. Ensuite, vient l’heure de l’apéro (décor paradisiaque, on va dans les Whitsundays), tout le monde parle entre eux (le seul bémol que je dirais c’est qu’il n’y avait pas assez de mixité dans le groupe et nous étions le seul couple). Le diner arrive quelques heures après, diner assez copieux et varié, un bon point.

La vue sur le bateau😍

Apres le diner, une des filles propose de jouer aux cartes (au trou du cul, mais avec des règles différentes que celles que nous avons en France), puis après l’heure du dodo.

8 avril 2016 (Day 8)

Nous voilà levés de bonne heure pour prendre le petit déjeuner, il y a du choix. La première activité est la visite de Whiteheaven Beach. Après un petit tour sur l’île, nous prenons des photos depuis les lokoum (points de vue), nous nous dirigeons sur la plage.

Manque de bol, le temps n’est pas au rendez vous comme nous l’avons espéré ! Cela nous ne empêche pas de profiter de cet instant magique et de prendre conscience que nous sommes sur l’une des plages les plus belles du monde.

Etre à deux pour partager ce moment aussi est un instant gravé à jamais dans nos mémoires. Je vous recommande vraiment d’y aller si vous faites un séjour en Australie.

Nous revenons sur le bateau pour le déjeuner et l’après-midi et une activité snorkeling nous est proposé. Nous pouvons profiter de la diversité des poissons et autres coraux pendant 45min/1h environ. Après une belle journée, la nuit arrive vite, nous profitons de nous poser sur l’avant du bateau pour discuter et profiter de cet incroyable environnement.

Une journée qui est passée bien vite !

9 avril 2016 (Day 9)

Dernier jour en croisière ! Une journée ensoleillée avec un bon petit-dejeuner en toute tranquillité, malheureusement la nuit a été difficile (pas réussi à bien dormir). L’équipe décide de nous emmener faire du snorkeling une nouvelle fois dans un autre spot.
Le temps est meilleur que la veille est plus propice. Pourtant, je ne me sens pas d’humeur à en faire et demande s’il est possible de nous déposer sur la plage pour pouvoir nager un peu. Nous en profitons pour nous balader aussi et prendre des photos.

Une heure et demie plus tard, Thomas le skipper revient nous chercher pour pouvoir déjeuner. Le reste de la journée passe vite, nous repartons direction Airlie Beach pour arriver dans les alentours de 16h30.

Mon opinion sur la croisière : Je suis plutôt satisfaite de cette croisière, l’équipe est sympa et à l’écoute, les repas bons et variés; le seul bémol je dirais c’est le manque d’animations (un petit plus d’ambiance) à part ça rien à redire et pour le prix 375dollars c’est moins cher que la plupart des croisières que vous pourrez trouver pour hébergement sur bateau + repas+ collations

Si vous souhaitez vous aussi réaliser une croisière sur les Whitsundays, n’hésitez pas à demander plusieurs devis en office de tourisme, sur les sites des agences sur FB ou en ligne  ou encore sur le site book.me.au pour pouvoir bénéficier de tarifs intéressants. 🙂

10 avril 2016 (Day 10)

Dernière étape de notre roadtrip en Australie : Cairns. Cairns est la principale ville la plus au nord de la côte Est australienne. Deux sentiments divisent cette ville : soit on l’aime ou on la déteste il n’y a pas de juste milieu. Pour notre part, nous n’avons pas spécialement apprécié cette ville, rien de particulier. Nous en avons quand même profité pour faire un tour de la ville, aller dans les plages du Nord.

Le climat est très différent de ce que nous avons connu à Sydney, forcément il s’agit d’un climat tropical. Nous en avons profité également pour déposer la voiture de loc et nous concentrer quelques jours sur l’organisation de notre second roadtrip en Nouvelle-Zélande

Eh oui, une nouvelle aventure nous attend au départ de l’aéroport de Cairns pour arriver à Auckland (riche en émotions et imprévus !)

J’ai beaucoup aimé ce voyage car j’ai pu le réaliser au coté de mon chéri, cependant je devais surement avoir des exigences trop hautes car la Côte Est m’a paru trop touristique et les paysages sur la route moins beaux que je ne le croyais.

Pourtant, il y a énormément de choses à visiter à faire sur la cote Est : nous avons passé Surfers Paradise, Noosa, Frasers Island ( à faire également en 4×4), Daindree tout au Nord par manque de temps et de budget.

La prochaine fois, nous reviendrons en Australie pour explorer la cote Ouest et Uluru avec plus de jours et plus d’argent 🙂

10 bonnes raisons de venir en Australie (et encore !)

 

Samurai Beach – Port Stephens
 

Sydney – Harbour Bridge
 

C’est sans grande surprise que vous dire que je profite de chaque moment de mon séjour en Australie et Dieu sait que le temps passe tellement vite ! Ces trois derniers mois ont été chargés entre mon stage en Ressources Humaines, de mon travail en tant qu’au pair, des nombreux babysittings par ci par là et des excursions les weekends !

S’il y a vraiment quelque chose dans ma vie que je ne regretterais jamais, c’est bien le fait d’être partie à 17 000 km de chez moi, en Australie. Il n’y a pas de mot pour dire que ce voyage restera gravé à jamais et que je me souviendrais de chaque personne rencontrée ici. J’y ai fait de superbes rencontres, j’ai douté tellement de fois, j’ai appris à être patiente avec le temps (avec les enfants et au travail), je me suis surpassée intellectuellement et émotionnellement, j’ai découvert des lieux splendides (autant de raisons qui font qu’il faut venir en Australie)

Voici donc mon classement des 10 bonnes raisons de venir en Australie

#1 Parce que les Australiens ont le contact hyper facile

Que ce soit au supermarché, en attendant le bus, dans la rue, au café, en soirée, à la bibliothèque, au parc ,à la Poste perdu en plein milieu du bush, les Australiens seront toujours ravis de vous parler et de discuter un peu avec vous, même pour ne pas dire grand chose ! Combien de personnes sont venues me demander si j’avais besoin d’aide pour porter des affaires, m’aider avec la poussette des enfants, me demander si j’étais perdue, pour me mettre en contact avec leur réseau pour du travail.

J’ai été bluffée par leur savoir-vivre et le respect que les gens ont entre eux. Evidemment, tout n’est pas rose et tous les Australiens ne sont pas des saints ! Pour la plupart, j’ai été surtout surprise par l’élan de générosité, même venant de personnes qui vous connaissent peu ou pas du tout même. Croyez-moi ça fait du bien !

  

#2  Parce que le pays est tellement grand à explorer et regorge de paysages magnifiques 

L’Australie est tellement grande que vous ne ferez jamais autant de kilomètres de votre vie ou presque ! Le pays parfait pour camper (gratuitement en plus) avec des installations sanitaires propres (même en plein du Western Australia, où personne ou presque ne vit), pour les routes interminables propices aux roadtrips.

 

Spit to Manly walk track
  

  

Royal National Park – Otford
 
The Twelves Apostles
 
Sunset Beach – Port Stephens
 

#3 Pour les panneaux de signalisation inédits

Avez-vous déjà vu un panneau de signalisation avec un woombat, kangourou ou encore koala ? Avez-vous déjà vu le panneau avec l’écriteau : faites le plein à la prochaine station essence, car il n’y en aura sur plus de 500 km

 

salut , je cherche à aller vers Byron Bay, tu m’emmenes ?!
 

#4 Parce que c’est plus safe qu’en Europe

C’est mon opinion, je me sens plus safe qu’à Paris, même en rentrant tard de soirée, j’ai plus peur de tomber sur des cafards, araignées ou chauve souris (non je ne rigole pas !)  que sur des personnes mal intentionnées

#5 Parce que les opportunités professionnelles sont nettement plus intéressantes au niveau financier

Evidemment, les salaires proposés ici ne sont pas du tout les mêmes qu’en France, et ce spécialement pour les jobs dits « qualifiés ». Pour le même travail que j’ai en France, le salaire moyen proposé ici le doublé ou voir même triplé (eh oui!)

#6 Parce que les Tim Tam…

Je m’étais jurée d’arrêter de manger et voilà que les Tim Tam m’ont attrapés ! Je maudis son créateur car non seulement ces biscuits sont additifs et me ruinent :p

#7 Parce que les gens sont tellement relax 

Ici, c’est le pays du no worries, take it easy ! Les gens marchent pieds nus (normal !), dès qu’ils peuvent c’est barbecue party et beers, ils font confiance les uns les autres, le way of live made in Australia c’est vraiment avoir un work life balance (équilibre vie pro/vie perso) et c’est vraiment appréciable !

Pour avoir travaillé en RH ici, à 17H ils me mettaient dehors pour rentrer chez moi  !

# 8 Parce que je suis tombée amoureuse ici

#9 Parce qu’en même venant à l’autre bout du monde, tu rencontres des personnes qui n’habitent pas loin de chez toi, ou qui ont fréquenté la même école ou qui ont des amis en commun

C’est quand même fou de se dire que la communauté française est très présente en Australie et encore plus à Sydney où j’ai rencontré énormément de personnes de Paris

De savoir que l’on reverra ces personnes en France dans un autre contexte, après avoir partagé autant de moments !  

   

 

  

#10 Parce que même en voyage, Dieu m’accompagne et m’a aidé à surmonté de nombreuses épreuves

Conviction personnelle,mais je dirais la plus importante, même en voyage, Dieu ne me m’a quitté et a été beaucoup plus présent que je ne l’aurais cru. Et partager son amour avec des soeurs, même à Sydney, cela semble encore plus irréel et pourtant  Sans son soutien, je ne serais pas là ou j’en suis aujourd’hui !

Alors oui un conseil : venez un jour en Australie, même si le billet coûte cher, même s’il y a plus de 20h de vol, c’est vraiment une destination que je conseille pour en prendre plein la vue ! No worries mate !