Comment prendre soin de soi (même en roadtrip) ?

Adventure

Lorsqu’on est sur la route, il est souvent difficile de tenir une routine beauté digne de cela. Coquette de nature, j’ai du abandonné tous mes petits rituels beauté à la maison pour en adopter une plus simple en voyage :

Visage

Pour le visage, protection SPF obligatoire surtout en Australie, je m’enduis toujours de crème solaire; si je ne peux pas avoir accès de la crème solaire bio, j’opte souvent pour une crème avec le moins de composants chimiques (ce qui n’est pas toujours évident).

Pour nettoyer mon visage, je n’ai pas grand chose. La prochaine fois, j’opterais pour des lingettes lavables, plus respectueuses de l’environnement. J’essaie toutefois de faire attention à manger varier (même si cela n’est pas toujours évident) pour éviter les boutons. Ah oui, il faut éviter de se toucher le visage avec les doigts pour la prolifération de boutons.

Et les cernes ? Eh oui un roadtrip c’est fatiguant et cela se voit sur notre visage : petite technique des petites cuillères sur le visage ou si vous avez des sachets de thé froids (on a tous bien ça dans notre van ou voiture en voyage)

Mains

Nous les négligeons bien souvent, or elles nous sont indispensables. J’opte pour une noix d’aloé vera et d’huile végétale de coco (mais vous pouvez utiliser celle de votre choix : coton,amande douce, coco) afin de les nourrir car elles ont tendances à s’assécher très vite.

Pour le lavage des mains, je ne suis pas trop fan des gels désinfectants en général, j’en prends tout de même en voyage lorsque je sais que je n’aurais pas accès à de l’eau tout le temps.

Hygiène buccale

Primordiale ! Ce n’est pas parce que l’on est en voyage que l’on doit échapper au rituel de brossage des dents : un bon dentifrice aux plantes pour ma part et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Lèvres 

Si vous n’avez pas fait l’acquisition d’un petit baumé à lèvres SPF, l’huile de coco fait très bien l’affaire pour nourrir et protéger vos lèvres du soleil (et encore cette huile de coco ! elle est magique).

Corps

L’hygiène est importante mais peut s’avérer plus « légère » en roadtrip. L’important c’est de conserver propres les muqueuses (aisselles, hygiène intime) et les pieds. Pour les pieds, un peu de talc pour réduire la transpiration ou bicarbonate de soude. Pour les aisselles, si je n’ai pas le temps, je prends un déodorant naturel toutefois j’ai une légère préférence pour la pierre d’alun qui est très efficace. Avec la chaleur, nous avons tendance à transpirer beaucoup d’où une routine corps légère mais nécessaire en roadtrip.

En roadtrip, avoir accès à la douche n’est pas toujours absolu surtout tous les jours. Soit il y a l’eau de mer ou douches de plage ou baignades dans les lacs.  En Australie, il est plutôt aisé de trouver des douches gratuites et propres, en Nouvelle-Zélande, un peu moins.Si j’ai accès à la douche, j’opte pour un savon BROOMER qui fait tout.

Pour l’épilation, ce sera mon épilateur électrique et rasoir pour enlever les repousses disgracieuses. (c’est au cas où mais en roadtrip honnêtement, c’est loin d’être la priorité)

Pour nourrir mon corps : mon combo favori toujours le même aloe vera et huile de coco

Cheveux 

En ce qui concerne mes cheveux, ils sont toujours mal menés en voyage : soleil en Australie, en Nouvelle-Zélande, c’est pourquoi je m’assure toujours d’avoir un ingrédient essentiel pour leur survie : l’huile vierge bio de coco/huile de jojoba /argan marche également. Si vous n’avez rien de tout, l’huile extra vierge d’olive marche tout autant (seule l’odeur peut éventuellement déranger)

J’en applique un petit peu chaque jour sur mes pointes en me levant puis après exposition au soleil. Vous pouvez complétez ce rituel avec de l’aloé vera qui vient hydrater les cheveux. Je m’assure de boire régulièrement de l’eau pour qu’ils restent un minimum hydratés.

Pour les protéger au maximum, je mets soit un chapeau/casquette ou foulard pour éviter la casse au maximum. Lorsqu’il n’y a plus de solution, je demande à couper les pointes abîmées (tout dépend naturellement de l’endroit où l’on se trouve et du pays, en Australie les coiffeurs sont beaucoup plus chers, ainsi lorsque je voyage en Asie du Sud-Est, je profite toujours pour faire un petit saut chez le coiffeur)

Par ailleurs, en roadtrip, l’accès à l’eau n’est pas toujours possible : ainsi, j’ai recours  pour à du shampooing sec avec des produits que l’on peut acquérir en grandes surfaces : la fécule de maïs et bicarbonate de soude.

Ongles

Dès que j’ai un peu de temps, j’applique un peu d’huile de coco sur mes ongles pour qu’ils soient nourris. Oubliée, la jolie manucure, je m’en tiens à des ongles coupés et nourris.

Inconfort urinaire

J’en parle parce que cela m’est arrivé en voyage et c’est bien plus que désagréable dans ces moments là : j’ai du boire d’eau pour drainer au maximum et prendre en supermarché un jus de cranberry (mon chéri s’en souvient encore)

Pour certaines, cette liste pourrait paraître compliquée à réaliser en voyage pourtant elle est basée sur les mêmes produits, disponibles pour la plupart en grandes surfaces : bicarbonate de soude, huile de coco, fécule de maïs. Le but n’est pas de s’encombrer de gros produits et d’avoir une routine plus légère que d’ordinaire mais efficace en voyage. Tous ces gestes sont simples et prennent très peu de temps. Si vous aussi vous avez une routine en voyage (pas nécessaire naturelle, n’hésitez pas à me la partager, je suis curieuse de la lire)

Notre roadtrip sur la côte est australienne

Avant de vous raconter notre roadtrip à deux en Nouvelle-Zélande, revenons un peu en arrière sur la dernière étape de notre voyage en Australie, à savoir : notre roadtrip sur la sur la côte Est australienne !

Ce voyage est la consécration de notre voyage en Australie. Après y avoir travaillé pendant plus de 6 mois, il était temps pour nous de partir à la découverte de la Côte est Australienne. Partir sur la côte est australienne fait partie des incontournables, lorsqu’on est backpacker.

Pour ce faire, nous avons choisi de parcourir Sydney à Cairns soit près de 2000 km (oui,oui vous ne rêvez pas 2000km). Nous avons loué une voiture avec Wicked Campers (PS: nous l’avons trouvé très bien, réactivité du staff, facilité des procédures, malgré quelques avis négatifs trouvés su Internet).

Notre petite voiture pour le roadtrip.

Les principaux stops de notre trip sont :  Port Stephens, Byron Bay, Brisbane, Airlie Beach, Whitsundays,  Cairns.

Afin de faciliter notre trajet, nous avons utilisé comme applications Google Map pour le GPS, Wikicamps pour trouver des camps gratuits et Airbnb pour pouvoir nos loger quelques jours avant notre voyage en NZ.

1er avril 2016 (Day 1) :

Après un départ riche en émotions de ma famille d’accueil, c’est parti pour aller à la découverte de la East Coast. Nous partons en fin d’après-midi de Sydney pour rejoindre notre premier stop : Port Stephens.Nous nous arrêtons en banlieue de Sydney pour faire quelques courses pour le voyage, faire le plein et aller en direction d’un camp gratuit près de Port Stephens.

Départ un peu tardif, car nous partons à 16h00 ce jour. Il nous faut environ 2h de route au départ de Sydney pour rejoindre Port Stephens.

Nous décidons de trouver un spot pour dormir dans notre voiture sur la route grâce à Wikicamps : finalement ce sera sur le parking d’une grande station essence. Tout y est, toilettes, petits stands pour manger (ce qui nous suffit amplement pour cette première nuit)

2 avril 2016 (Day 2):

Deuxième jour, nous voilà repartis, cette fois direction Byron Bay. Byron Bay, c’est la ville peace/relax par excellence d’Australie : tout le monde est bronzé, tout le monde surfe (ou presque), les gens sont cools. Nous nous y sommes arrêtés pour profiter de la plage et de son coucher de soleil (olalala ça y est le cliché romantique) en train de siroter des bières. Puis nous avons mangé à un restaurant où des réductions sont faites sur les menus pour les backpackers (au menu burgers), au total = 20 dollars à deux (cela vaut vraiment le coup en Australie et ce n’était pas si mauvais)

Le soir, nous reprenons un peu la route pour trouver un spot décent pour dormir avant de dormir à Brisbane.

3 avril 2016 (Day 3)

Vous allez penser que nous courons car nous arrivons déjà à Brisbane : le fait est que nous avons une croisière prévue sur les Whitsundays le 6 avril et que les distances sont assez généreuses en Australie (plus de 14x la superficie de la France quand même ).

Cela ne gâche cependant pas notre voyage car nous avons prévus de rester deux jours à Brisbane et visiter les alentours. Pour le coup, nous avons loué un logement pour deux jours pour nous poser un peu, profiter d’une vraie douche et prendre du repos.

Nous arrivons le 3 avril 2016 à Brisbane dans l’après midi et en profitons pour manger et nous reposer. Le lendemain, direction le Lone Pine Koala Sanctuary (si vous êtes dans le coin de Brisbane, c’est l’occasion de vous y rendre et immortaliser le moment avec une photo avec un Koala)

Notre photo avec le petit Koala

Plusieurs secteurs y sont répertoriés : le secteur des kangourous, des koalas, des crocodiles, des volatiles, s i vous souhaitez plus d’infos : http://www.koala.net

Puis dans l’après-midi, nous avons rendu visite à une amie vivant à Brisbane (coucou si tu passes par  là), pour aller siroter des verres et chiller.

6 avril 2016 (Day 6)

Nous continuons notre route vers Mission Beach : le point où tout le monde fait du saut en parachute. Vous pouvez en faire pour 450 dollars et d’après les retours que nous en avons eu, il s’agit d’un des meilleurs spots en Australie pour pouvoir en faire. Pour notre part, nous voyageons en « low budget » du coup nous n’avons pas privilégié le saut en parachute dans notre budget.
Je mets « low budget »  entre guillemets car nous avons loué une voiture, budget assez conséquent dans notre roadtrip.

Nous nous sommes promenés sur la plage, tranquillement (en plus il n’y avait personne !) et sommes allés mangés dans un restaurant de fish and chips. Evidemment, nous en avons profité pour nous rendre au Visitor center pour nous renseigner sur les activités gratuites ou peu chères à faire dans les alentours.

Nous en avons donc profité pour voir les cascades dans la région des Wet Tropics. Attention climat chaud et vraiment humide pour le coup.

Ensuite, nous avons repris la route pour nous rendre à Airlie Beach, l’avant dernière étape de notre voyage en Australie.

7 avril 2016 (Day 7)

Direction Airlie Beach pour rejoindre notre croisière sur les Whitsundays. Pour cela, nous avions réservé quelques jours avec un skipper français sur FB pour 375 $AUD les 3jours et 2 nuits sur le bateau. A bord, nous embarquons avec une quinzaine de personnes de toutes nationalités (canadiennes, danoises, allemandes, hollandaises).

Le capitaine nous accueille avec les consignes de sécurité à respecter à bord du bateau l’Euphoria II et Thomas, le skipper français, nous fait faire le tour du bateau. Nous allons partager une cabine à 6 pour les trois jours qui suivent. Ensuite, vient l’heure de l’apéro (décor paradisiaque, on va dans les Whitsundays), tout le monde parle entre eux (le seul bémol que je dirais c’est qu’il n’y avait pas assez de mixité dans le groupe et nous étions le seul couple). Le diner arrive quelques heures après, diner assez copieux et varié, un bon point.

La vue sur le bateau😍

Apres le diner, une des filles propose de jouer aux cartes (au trou du cul, mais avec des règles différentes que celles que nous avons en France), puis après l’heure du dodo.

8 avril 2016 (Day 8)

Nous voilà levés de bonne heure pour prendre le petit déjeuner, il y a du choix. La première activité est la visite de Whiteheaven Beach. Après un petit tour sur l’île, nous prenons des photos depuis les lokoum (points de vue), nous nous dirigeons sur la plage.

Manque de bol, le temps n’est pas au rendez vous comme nous l’avons espéré ! Cela nous ne empêche pas de profiter de cet instant magique et de prendre conscience que nous sommes sur l’une des plages les plus belles du monde.

Etre à deux pour partager ce moment aussi est un instant gravé à jamais dans nos mémoires. Je vous recommande vraiment d’y aller si vous faites un séjour en Australie.

Nous revenons sur le bateau pour le déjeuner et l’après-midi et une activité snorkeling nous est proposé. Nous pouvons profiter de la diversité des poissons et autres coraux pendant 45min/1h environ. Après une belle journée, la nuit arrive vite, nous profitons de nous poser sur l’avant du bateau pour discuter et profiter de cet incroyable environnement.

Une journée qui est passée bien vite !

9 avril 2016 (Day 9)

Dernier jour en croisière ! Une journée ensoleillée avec un bon petit-dejeuner en toute tranquillité, malheureusement la nuit a été difficile (pas réussi à bien dormir). L’équipe décide de nous emmener faire du snorkeling une nouvelle fois dans un autre spot.
Le temps est meilleur que la veille est plus propice. Pourtant, je ne me sens pas d’humeur à en faire et demande s’il est possible de nous déposer sur la plage pour pouvoir nager un peu. Nous en profitons pour nous balader aussi et prendre des photos.

Une heure et demie plus tard, Thomas le skipper revient nous chercher pour pouvoir déjeuner. Le reste de la journée passe vite, nous repartons direction Airlie Beach pour arriver dans les alentours de 16h30.

Mon opinion sur la croisière : Je suis plutôt satisfaite de cette croisière, l’équipe est sympa et à l’écoute, les repas bons et variés; le seul bémol je dirais c’est le manque d’animations (un petit plus d’ambiance) à part ça rien à redire et pour le prix 375dollars c’est moins cher que la plupart des croisières que vous pourrez trouver pour hébergement sur bateau + repas+ collations

Si vous souhaitez vous aussi réaliser une croisière sur les Whitsundays, n’hésitez pas à demander plusieurs devis en office de tourisme, sur les sites des agences sur FB ou en ligne  ou encore sur le site book.me.au pour pouvoir bénéficier de tarifs intéressants. 🙂

10 avril 2016 (Day 10)

Dernière étape de notre roadtrip en Australie : Cairns. Cairns est la principale ville la plus au nord de la côte Est australienne. Deux sentiments divisent cette ville : soit on l’aime ou on la déteste il n’y a pas de juste milieu. Pour notre part, nous n’avons pas spécialement apprécié cette ville, rien de particulier. Nous en avons quand même profité pour faire un tour de la ville, aller dans les plages du Nord.

Le climat est très différent de ce que nous avons connu à Sydney, forcément il s’agit d’un climat tropical. Nous en avons profité également pour déposer la voiture de loc et nous concentrer quelques jours sur l’organisation de notre second roadtrip en Nouvelle-Zélande

Eh oui, une nouvelle aventure nous attend au départ de l’aéroport de Cairns pour arriver à Auckland (riche en émotions et imprévus !)

J’ai beaucoup aimé ce voyage car j’ai pu le réaliser au coté de mon chéri, cependant je devais surement avoir des exigences trop hautes car la Côte Est m’a paru trop touristique et les paysages sur la route moins beaux que je ne le croyais.

Pourtant, il y a énormément de choses à visiter à faire sur la cote Est : nous avons passé Surfers Paradise, Noosa, Frasers Island ( à faire également en 4×4), Daindree tout au Nord par manque de temps et de budget.

La prochaine fois, nous reviendrons en Australie pour explorer la cote Ouest et Uluru avec plus de jours et plus d’argent 🙂

Les étapes pour faire un roadtrip en Nouvelle-Zélande (Île du Sud)

BYE AUSTRALIA

Kia Ora Aoeteroa ! 😊

Ce voyage en Nouvelle-Zelande, j’en rêvais depuis tellement longtemps et me voici enfin ! Apres 6 mois en Australie, l’heure est venue de partir à la découverte d’un pays parmi les plus spectaculaires à faire !

Pour ce voyage de 15jours, nous avons choisi de faire un roadtrip en mode backpacker dans l’île du Sud. Départ le 15 avril pour finir au 30 avril 2016.

Notre parcours part de Christchurch pour entamer une boucle vers le nord afin de faire un tour de l’île. 

Voici quelques informations utiles si vous souhaitez faire un roadtrip en Nouvelle-Zélande :

Louer une voiture 

Rien de plus simple, arrivés à l aéroport de Christchurch, de nombreuses agences de location sont présentes afin de louer une voiture. (Sixt, Hertz) Le plus pratique est de réserver en ligne votre voiture et de la récupérer à l’aéroport. Pour notre part, nous avons fait appel à la meme agence de location Wicked Campers pour 15jours avec une roof tent au dessus pour pouvoir y dormir. Si vous souhaitez louer un van, il est préférable de louer apres des agences telles que Jucy, Wicked Campers, Apollo,Spaceships et comparer les avantages de chaque agence.

Manger en roadtrip 

Selon votre budget, vous pouvez soit acheter votre nourriture et la cuisiner ou aller au restaurant. Pour notre part,n’ayant pas de van avec cuisine, nous avons opté pour des courses tous les 3jours pour acheter à manger (produits non frais évidemment) au Pak’n save ou Coutdown.

Nous avons principalement privilégié les activités gratuites comme les randonnées ou tout simplement arret au bord de la route pour contempler le paysage. Pareil pour camper, nous avons toujours campe gratuitement dans des spots répertoriés par le fasicule eu Conservation Department. Il faut savoir que les camps dit basics en Nouvelle Zélande ne comprennent pas toujours de douches, apres c’est au bon vouloir de chacun pour se débrouiller pour avoir un peu d’eau pour se laver.

Quelles sont les activités à faire dans l’île du Sud ?

Eh bien, tout depend de votre budget ! Pour nous, en mode zéro budget, nous avons apprécié de visiter et faire des marches et de ne pas forcément aller au restaurant. Sinon, des hours en hélicoptère pres des glaciers, du bungee jumping (saut à l’élastique), skydiving (saut en parachute),kayak, rafting sont d’autant d’activités que vous pouvez faire. La Nouvelle-Zélande est le pays parfait pour les attractions à sensation extrême.

De nombreuses croisières sont proposées également dans les Fiord et marches de plusieurs jours pour les plus courageux et courageuses !

Afin de choisir les activités qui vous correspondent le mieux, vous pouvez bien entendu vous rendre dans un Office de tourisme où des agents prendront le temps de vous conseiller ou si vous le souhaitez réserver sur Internet via le site book.me.nz où vos trouverez de nombreuses activités à prix réduits !

Dormir 

Plusieurs options sont possibles pour dormir en roadtrip : dormir dans son van, dormir dans une tente,  dans la voiture, en auberge ou  à l’hôtel, encore une fois tout dépend du budget que vous souhaitez y consacrer.

Sur l’application gratuite Campermate, vous trouverez des spots de camping où vous pourrez dormir ainsi que des hôtels, motels et auberge de jeunesse.

Sur le guide du Conservation Département, vous trouverez également la liste des spots où camper et tous les équipements disponibles (douche,lavabo, tables de pique nique,toilettes).

 

Que faire à Sydney ?

CHOSES A FAIREA SYDNEY

Vous planifiez de venir à Sydney ? Que ce soit en touriste, en working visa holiday ou même en expatriation, Sydney regorge de multiples spots à visiter, restaurants et bars à tester, parcs nationaux et naturels à explorer, plages , criques, camping, endroits pour faire la fête. Laissez vous guider, vous ne serez pas prêts de vous ennuyer

Boire un verre

Il y a toujours une bonne occasion à Sydney pour boire un verre et ce ne sont pas les bars qui manquent, loin de là ! Que ce soit près du bord de mer, en club, dans les bars, hôtels, voici ma petite sélection d’endroits où l’on peut boire un verre à Sydney

Shangri-La hôtel :

Avec sa vue imprenable sur le quartier de Circular Quay, boire un verre au Shangri -La vaut le détour. Pour 15$ minimum la boisson, profitez des hauteurs de Sydney dans un joli cadre

L’Opera Bar :

Un peu cher, mais pareil la vue sur le Harbour Bridge et Opéra nous font vite oublier le prix de la consommation.

Quartier de Darling Harbour :

J’adore ce quartier et même s’il y a beaucoup de monde en soirée, vous avez une multitude de choix pour les bars.

The Glenmore Hotel :

Un rooftop un peu petit mais sympa avec une jolie vue !

Manger à Sydney

Manger à Sydney n’est pas difficile, vous serez tentés à chaque coin de rue. Presque tous les 500m, vous serez susceptible d’apercevoir un endroit pour manger (ou snacker, manger sur le pouce). Les formules take away sont beaucoup plus présentes en Australie qu’en France car les personnes ont l’habitude de manger dehors et passent beaucoup moins de temps à table. Pour le lunch (déjeuner), les Australiens ont l’habitude de manger soit dans les foodcourts (galeries où se trouvent plusieurs restaurants, que l’on retrouve essentiellement en Asie) ou des sandwichs.

Une petite sélection d’endroits inratables pour manger/snacker à Sydney :

Messina : Pour les superbes glaces, je m’en lasse jamais ! Essayer c’est adopter et ça fait mal au porte monnaie. Comptez facile plus de 7dollars pour une glace deux boules

Sushi Hub : Fans de sushis ? Vous serez servis avec Sushis Hub ! Frais, bons et pas chers, cette chaine de sushis implantés un peu partout dans Sydney, vous comblera ! Miam !

Mamak : Chaine de restaurants malaisiens, pas chère (comptez entre 11$ et 27$ environ les plats) très goutu ! Le service est rapide, les clients attendent nombreux dès l’ouverture vers 17h ! A recommander et tester !

GPO Cheese and Wine : En manque de fromage et vin ? Cet endroit, caché près de Martin Place, est une pépite pour nous rappeler ces saveurs  (un peu perdues) lorsque l’on vient à Sydney.

GPO Wine and Cheese

Kafeine : Amateurs et amatrices de cafés ? Sydney regorge de nombreux coffee shops mais les meilleurs pour moi restent Kafeine, Cafe Berlin,  Café Harris, La Grande Bouffe où l’on peut apprécier de délicieux gateaux. A tester également Euforia dans le quartier de Balmain East.

Danser

A Sydney, ça bouge toute la semaine mais plus particulièrement dès le jeudi soir ! Chaque jour de la semaine, plusieurs activités sont proposées pour permettre aux gens de se rencontrer et bien sûr en dansant ! Tout commence tôt en Australie, l’entrée dans les clubs démarrent à 22h et se terminent généralement aux alentours de 3h du matin.  Petite sélection des endroits que j’ai pu testés à Sydney ou qui m’ont été recommandés

Mardi soir : Tous les fans de salsa et rumba se donnent RDV à The Establishment vers 19h30 pour des cours gratuits !

Mercredi soir : Salsa tous les mercredis soir au Maloney Hotel

Jeudi soir : Pour les plus fêtards, la fete commence à l’Ivy Pool Bar sur George St. L’endroit est beau, grand, l’étage où se trouve la pool bar est magnifique. Seul inconvénient : le jeudi soir, l’entrée est gratuite et évidemment trop de monde ! Je recommande plus de venir le samedi soir

Vendredi soir :  Un super bar assez prisé le vendredi soir reste l’Argyle : généralement des offres via les promoteurs de soirées permettent d’obtenir une entrée gratuite et 1 consommation gratuite. Cependant l’endroit reste très prisé le vendredi soir.

Même chose pour le Pontoon Bar et Marquee où le son est plus orienté Hip Hop/ Rnb . Je n’ai pas pu testé mais j’en ai entendu que de bons échos !

Samedi soir : Il y a plus de choix le samedi soir pour danser toute la nuit : Home Bar,  Pacha Ivy, Trill (plus Hip Hop/RNB)

Pool Bar, Ivy

Faire du sport 

A Sydney, vous ne pourrez pas manquer d’observer l’obsession de ses habitants pour le sport. Courir, surfer, faire des randonnées ou escalades, paddle, kayak, yoga, canyoning, nager, faire du vélo, musculation, tout est bon pour faire du sport (et le montrer surtout!)

Vous serez peut-être étonnés de voir à quel point les personnes à Sydney, veulent prendre soin de leur santé et de leur corps. Voici ma sélection des endroits propices :

Les plages

Bondi Beach, Coogee, Manly peu importe, près de plages vous trouverez bien souvent des bancs de musculation et un terrain idéal pour faire un footing de bon matin pour admirer le soleil levant ou au contraire en fin de journée (entre ces deux créneaux, il fait bien trop chaud, mais ça n’empêche pas certains de courir)

Evidemment, les surfers se donnent rdv très tôt le matin pour profiter des meilleures vagues. Si vous voulez apprendre à surfer, plusieurs écoles de surf vous proposent des cours à prix abordables (30 dollars de l’heure ou forfaits) vers Manly, Bondi et Maroubra Beach.

On retrouve également les afficionados de yoga vers 6h du matin surtout près de Manly ou Bondi Beach pour démarrer une journée en douceur.

Les piscines

Vous aimez nager ? Sydney dispose de nombreuses piscines avec de l’eau de mer, pour vous entrainer ou vous détendre : North Sydney Olympic Pool près de Milsons Point pour celles et ceux qui veulent faire des longueurs, Cook and Philip Park aquatic Center, les nombreux bassins près des plages également tels que Bondi Icebergs Pool,  près du quartier de Clovelly et Taramara ainsi que les piscines communales.

Les salles de sport

A Sydney, vous aurez aussi l’opportunité de choisir la salle de sport qui vous convient : Anytime Fitness, Fitness First, Virgin Active pour les plus populaires avec selon l’option que vous choisissez accès aux machines et cours en salle.

Les parcs nationaux

Vous aimez les randonnées ? Sydney offre la possibilité de faire des randonnées et ce, pas très loin de la ville: aux Blues Mountains, au Royal National Park, Sydney Harbour National Park. De plus, si vous ne souhaitez pas vous rendre dans des parcs nationaux pour randonner, il existe plusieurs city walks tracks dans Sydney pour admirer le paysage et s’évader un peu.

Camper

Camper est une institution en Australie et vous ne dérogerez surement pas à la règle lors de votre séjour. Petit ou grand budget, l’essentiel est de tester au moins une fois, si vous n’en avez pas encore eu l’occasion ! Pour ma part, j’ai campé gratuitement en Australie avec l’aide de l’application Wikicamps qui répertorie une grande partie des spots pour camper (gratuits ou payants)

A Sydney et ses alentours, vous pouvez camper dans le Royal National Park, faire un tour à Jervis Bay et camper près de ses plages, remonter vers Port Stephens (à 2h30 de Sydney) et même à 20 min du CBD en ferry à Cockatoo Island.

Camp à Port Stephens

Une escapade à Melbourne (partie 2)

Day 4 :

Voilà enfin arrivé le jour tant attendu de notre séjour à Melbourne : parcourir la Great Ocean road. 
Pour cela, nous avons réservé un tour d’une journée (n’ayant pas beaucoup de temps) mais je vous recommande de prendre deux jours et de louer une voiture pour mieux prendre votre temps.

Nous avons rendez vous à Flinders street à 7h du mat pour le pick up, direction Port Campbell. Un mini bus vient nous chercher et quelques personnes sont déjà à bord. Nous partons récupérer les dernières personnes et c’est parti pour trois heures de route avec un guide très spécial, qui a une poupée Ken en guise de mascotte.

Le trajet est assez long car il longe toute la côte sud. Vers 10h une pause café biscuits est incluse dans ce trajet à Bells Beach Durant la pause, le guide nous propose de nous arrêter un peu plus loin pour admirer des kangourous et koalas.

Arrivés à Cape Patton, notre premier stop, le défilé des photos commence déjà : nous prenons tous des photos par-ci, par la afin de contempler le paysage. Nous continuons notre route vers Princetown et Port Campbell où se trouvent les fameux Twelves Apostles. Pendant notre visite, le guide prépare notre lunch : au menu, wrap avec legumes, saucisses et condiments. Une fois, le ventre plein, direction Victoria pour admirer les Two Survivors et profiter du temps libre qu’il nous reste.

IMG_1395

IMG_1405.jpg

IMG_1421

17h il est temps de partir pour retourner sur Melbourne et retrouver le Airbnb.

Pour la dernière nuit en ville, nous décidons de manger au restaurant vietnamien dans une ambiance qui rappelle Paris 13e.

Day 5

Dernier jour sur Melbourne et c’est l’heure de rentrer sur Sydney. Le temps est passé si vite et nous avons vraiment apprécié Melbourne (même si j’ai toujours une preference pour Sydney).

IMG_1434
Bye Melbourne

Il  y a tellement de choses que j’aurais voulu explorer à Melbourne : les Grampians, le Wilson Promotory Park (ce sera donc pour un nouveau voyage)

Cette fois-ci, nous décidons de reserver en ligne des billets pour le Skybus, le bus qui nous ramène directement à l’aéroport pour 18 dollars. Notre vol est prévu à 9h du matin pour une arrivée à 10h à Sydney.

Afin de profiter pleinement de la journée ensoleillée, nous décidons de nous poser à Manly beach, pour se reposer avant de reprendre une nouvelle semaine chargée..

Une escapade à Melbourne (Partie 1)

Vivre à Sydney, c’est une chance incroyable !Comment rester plusieurs mois en Australie sans aller faire un petit tour à Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée du pays ! Ni une, ni deux, me voici rodée pour un court séjour de 5 jours à Melbourne.

L’atmosphère et l’ambiance sont tellement différentes à Melbourne : d’une part, le climat, plus continental qu’à Sydney et d’autre part l’architecture, qui me semble plus européenne avec les terrasses.

Nous partons donc du Domestic airport de Sydney (pour les vols internes) direction l’aéroport Tullamarine de Melbourne, avec Tigerair. Les billets sont peu chers en semaine entre Melbourne et Sydney, cela vaut vraiment le coup d’y aller. Nous avons loué un Airbnb à Kew, en banlieue de Melbourne.

Day 1:

Le vol dure 1h30, tout va bien, nous arrivons à bon port. Seulement, pour rejoindre le centre de Melbourne, il nous faut prendre un bus direct, le Skybus pour 18 dollars (20 min) ou prendre des bus pour 6 dollars le trajet. De plus, ne connaissant pas les transports à Melbourne, je ne voulais pas demander à des agents l’option la plus favorable car évidemment, ils allaient nous diriger vers le skybus.

Merci Internet, après quelques vérifications, nous prenons donc le bus 901 pour s’arrêter à Broadmeadows et après prendre un train pour s’arrêter à Flinders Street.

Après avoir être arrivés à la station centrale Flinders Street, nous décidons de faire un petit tour de la ville avec le tram (très bonne alternative car le tram dans le CBD de Melbourne est gratuit) pour répérer les lieux intéressants à visiter. Nous passons évidemment par Federation Square, les Docks, le Parliament.

La première chose qui me frappe en arrivant à Melbourne est que le coût de la vie y est un peu moins élevée (surtout dans les bars et même dans les restaurants). Nous en profitons pour faire un petit tour en tram en centre ville Pour ce premier soir à Melbourne, direction un restaurant chinois, un peu différent car on y vient pour manger des raviolis au chili , au Hutong Dumpling Bar.

Ca a l’air bon, n’est -ce pas ?

Apres avoir bien mangé, direction l’appartement Airbnb où nous retrouvons les host ! Très sympas, la chambre est petite mais fonctionnelle. Le soir, nous plannifions notre trip sur la Great Ocean Road pour le samedi avec un tour d’une journée et les choses à découvrir sur Melbourne.

Day 2

Nous nous baladons vers Brighton Beach, une des plages de Melbourne où se trouvent des dizaines de cabanes colorées qui longent la plage. Brighton Beach est accessible en métro depuis Flinders Street. Le soleil est au rendez-vous mais la plage n’est pas top malheureusement.

IMG_1329
Brighton Beach

La plage est assez étendue, ce qui nous laisse le temps de se balader tranquille et de prendre des photos des différents styles de cabane. Mais ma préférée reste celle avec le drapeau de l’Australie of course 😉

IMG_1331

En fin d’aprem, retour dans la city pour visiter la Tour Skydeck et admirer le coucher de soleil avec une vue panoramique de Melbourne. (si c’est pas beau ça!) L’entrée est à 20 dollars et la vue en vaut la chandelle. Nous achetons nos billets un peu à l’avance pour pouvoir se poser  avant et manger une glace.

IMG_1352.jpg
Vue de la Skydeck Tower

Day 3:

Journée plutôt cocooning, promenade dans Lane St pour admirer le Street art de Melbourne et se poser dans le Botanic Garden de Melbourne.

IMG_1427

IMG_1430

Le long de la Yarra River, près du Botanic Garden, les gens courent, font du vélo et même préparent tranquillement leurs barbecues. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui règne à Melbourne, un peu moins fast que Sydney disons.

Le lendemain, une longue journée vers la Great Ocean Road nous attend..

A suivre dans la Partie 2.

10 bonnes raisons de venir en Australie (et encore !)

 

Samurai Beach – Port Stephens
 

Sydney – Harbour Bridge
 

C’est sans grande surprise que vous dire que je profite de chaque moment de mon séjour en Australie et Dieu sait que le temps passe tellement vite ! Ces trois derniers mois ont été chargés entre mon stage en Ressources Humaines, de mon travail en tant qu’au pair, des nombreux babysittings par ci par là et des excursions les weekends !

S’il y a vraiment quelque chose dans ma vie que je ne regretterais jamais, c’est bien le fait d’être partie à 17 000 km de chez moi, en Australie. Il n’y a pas de mot pour dire que ce voyage restera gravé à jamais et que je me souviendrais de chaque personne rencontrée ici. J’y ai fait de superbes rencontres, j’ai douté tellement de fois, j’ai appris à être patiente avec le temps (avec les enfants et au travail), je me suis surpassée intellectuellement et émotionnellement, j’ai découvert des lieux splendides (autant de raisons qui font qu’il faut venir en Australie)

Voici donc mon classement des 10 bonnes raisons de venir en Australie

#1 Parce que les Australiens ont le contact hyper facile

Que ce soit au supermarché, en attendant le bus, dans la rue, au café, en soirée, à la bibliothèque, au parc ,à la Poste perdu en plein milieu du bush, les Australiens seront toujours ravis de vous parler et de discuter un peu avec vous, même pour ne pas dire grand chose ! Combien de personnes sont venues me demander si j’avais besoin d’aide pour porter des affaires, m’aider avec la poussette des enfants, me demander si j’étais perdue, pour me mettre en contact avec leur réseau pour du travail.

J’ai été bluffée par leur savoir-vivre et le respect que les gens ont entre eux. Evidemment, tout n’est pas rose et tous les Australiens ne sont pas des saints ! Pour la plupart, j’ai été surtout surprise par l’élan de générosité, même venant de personnes qui vous connaissent peu ou pas du tout même. Croyez-moi ça fait du bien !

  

#2  Parce que le pays est tellement grand à explorer et regorge de paysages magnifiques 

L’Australie est tellement grande que vous ne ferez jamais autant de kilomètres de votre vie ou presque ! Le pays parfait pour camper (gratuitement en plus) avec des installations sanitaires propres (même en plein du Western Australia, où personne ou presque ne vit), pour les routes interminables propices aux roadtrips.

 

Spit to Manly walk track
  

  

Royal National Park – Otford
 
The Twelves Apostles
 
Sunset Beach – Port Stephens
 

#3 Pour les panneaux de signalisation inédits

Avez-vous déjà vu un panneau de signalisation avec un woombat, kangourou ou encore koala ? Avez-vous déjà vu le panneau avec l’écriteau : faites le plein à la prochaine station essence, car il n’y en aura sur plus de 500 km

 

salut , je cherche à aller vers Byron Bay, tu m’emmenes ?!
 

#4 Parce que c’est plus safe qu’en Europe

C’est mon opinion, je me sens plus safe qu’à Paris, même en rentrant tard de soirée, j’ai plus peur de tomber sur des cafards, araignées ou chauve souris (non je ne rigole pas !)  que sur des personnes mal intentionnées

#5 Parce que les opportunités professionnelles sont nettement plus intéressantes au niveau financier

Evidemment, les salaires proposés ici ne sont pas du tout les mêmes qu’en France, et ce spécialement pour les jobs dits « qualifiés ». Pour le même travail que j’ai en France, le salaire moyen proposé ici le doublé ou voir même triplé (eh oui!)

#6 Parce que les Tim Tam…

Je m’étais jurée d’arrêter de manger et voilà que les Tim Tam m’ont attrapés ! Je maudis son créateur car non seulement ces biscuits sont additifs et me ruinent :p

#7 Parce que les gens sont tellement relax 

Ici, c’est le pays du no worries, take it easy ! Les gens marchent pieds nus (normal !), dès qu’ils peuvent c’est barbecue party et beers, ils font confiance les uns les autres, le way of live made in Australia c’est vraiment avoir un work life balance (équilibre vie pro/vie perso) et c’est vraiment appréciable !

Pour avoir travaillé en RH ici, à 17H ils me mettaient dehors pour rentrer chez moi  !

# 8 Parce que je suis tombée amoureuse ici

#9 Parce qu’en même venant à l’autre bout du monde, tu rencontres des personnes qui n’habitent pas loin de chez toi, ou qui ont fréquenté la même école ou qui ont des amis en commun

C’est quand même fou de se dire que la communauté française est très présente en Australie et encore plus à Sydney où j’ai rencontré énormément de personnes de Paris

De savoir que l’on reverra ces personnes en France dans un autre contexte, après avoir partagé autant de moments !  

   

 

  

#10 Parce que même en voyage, Dieu m’accompagne et m’a aidé à surmonté de nombreuses épreuves

Conviction personnelle,mais je dirais la plus importante, même en voyage, Dieu ne me m’a quitté et a été beaucoup plus présent que je ne l’aurais cru. Et partager son amour avec des soeurs, même à Sydney, cela semble encore plus irréel et pourtant  Sans son soutien, je ne serais pas là ou j’en suis aujourd’hui !

Alors oui un conseil : venez un jour en Australie, même si le billet coûte cher, même s’il y a plus de 20h de vol, c’est vraiment une destination que je conseille pour en prendre plein la vue ! No worries mate !

Ma bucketlist spéciale voyages

Ce n’est parce que je suis en Australie en ce moment, que je ne pense pas à mes prochains voyages (bien au contraire !). Le fait d’avoir pu venir jusqu’ici à 17 000 kms de la France, me motive davantage à voyager encore plus. Une fois qu’on commence, on s’arrête plus et c’est véridique ! Voici à quoi ressemble la mienne :

My travel bucket list.jpgOcéanie : Nouvelle-Zélande, Nouvelle Calédonie, Fidji, Iles Samoa, Hawai, Vanuatu

Asie : Sri Lanka, Népal, Birmanie, Cambodge, Viet Nâm, Laos, Mongolie, Corée du Sud, Japon, Hong Kong, Philippines

Amérique du Nord : USA, Canada, Alaska (oui, oui)

Amérique du Sud : Brésil, Pérou, Chili, Argentine, Uruguay, Bolivie, Colombie

Amérique centrale : Costa Rica, Cuba

Caraïbes : Antilles françaises, Jamaïque, Barbades, Saint Thomas

Afrique : Cap Vert, Afrique du Sud, Cameroun, Sénégal, Mali, Kenya, Maurice, Seychelles, Mayotte

Europe: Suède, Norvège, Danemark, Crète, Portugal, Pays- Bas, Finlande, République Tchèque, Pologne, Autriche, Slovénie, Monténégro

Je ne sais pas si je vivrais assez longtemps pour pouvoir explorer tous ces pays, mais tant que je le pourrais, je continuerais à voyager (même avec mes futurs enfants !) Et vous c’est quoi votre buckelist ? Des pays à recommander ? J’attends vos suggestions go  😀

 « After I have seen the world and am filled with stories… »

Comment j’ai trouvé du travail à Sydney

Trouver.jpg

Certains ont dû se demander, quel est mon but en Australie ? Travailler ? Voyager ?

La réponse est simple : mon but en Australie est de travailler afin de financer mes futurs roadtrips et autres voyages. Pour cela,  j’ai principalement utilisé Facebook (ça marche plutôt via les nombreux groupes français et anglophones de Sydney), le site Gumtree et les job boards (la RH qui parle ^^) Seek, Indeed, Adzuna, Oneshift et autre.

Chance ou pas, je ne m’attendais pas à trouver aussi facilement. Grâce à un post sur un groupe de français à Sydney sur Facebook, j’ai postulé à une offre de fille au pair dans une famille de deux enfants, logement gratuit contre 12h pour garder les enfants. Honnêtement, être fille au pair est un bon plan si vous ne voulez pas payer de logement (collocation, backpack, airbnb) et être nourrie. Cela implique cependant d’aimer la proximité d’enfants et de la patience (sinon laissez tomber !)

Pour moi les points forts d’être au pair en Australie :
– immersion totale avec des locaux (pour s’entraîner à parler anglais c’est top)
– être logée, nourrie, blanchie
– découvrir l’éducation australienne (ou plutôt anglo-saxonne qui est différente de celle en France)
– accumuler de l’expérience avec les enfants (qui me servira toujours)

J’ai eu de la chance de tomber sur une super famille, jeune (les parents ont 30 et 35 ans) et sur deux enfants faciles à vivre. Ce n’est pas le cas de toutes les au pairs, malheureusement.

En plus, de ce travail au pair, j’ai postulé à une offre de « kitchen hand » équivalent d’un aide-cuisinier (si je puis dire) dans une pizzeria le weekend pour me faire un peu d’argent. Après un essai concluant, j’ai travaillé du vendredi soir au dimanche soir là bas pendant 1 mois. Sans aucune expérience en restauration, j’ai pu développé de nouvelles compétences hahaha à savoir : ramasser les ordures, faire la plonge de contenaires, aider à la préparation des pizzas, faire les salades du restaurant et dessert, nettoyer la chambre froide, courir encore et toujours pour remplir les étalages pour faire les pizzas !
Boulot prenant et fatiguant (debout plusieurs heures de suite, pas de pause) mais qui m’a permis de survivre ici à Sydney !  Avec ces deux jobs cumulés, j’ai pu économisé sur la nourriture, logement et sortir un peu !

J’ai enfin eu ma première expérience en restauration ! Qui l’eût cru ? Hahaha

Et aujourd’hui ?

J’ai changé de famille car la première n’avait plus besoin de moi pour l’année 2016. Grâce au site aupairworld, j’ai trouvé une nouvelle famille. Je suis toujours demi- au pair avec logement gratuit contre quelques heures de garde. Encore dans une super famille, accueillante, avec qui je passe beaucoup de temps à papoter ! (C’est là que tu crois avoir un bon niveau d’anglais et qu’en fait tu te sens trop nulle)

A côté de cela, j’avais trouvé un stage dans ma branche en Ressources Humaines. J’étais heureuse de pouvoir commencer et d’avoir ma propre expérience à l’étranger. Manque de bol ou signe du destin, je ne sais pas, cela n’a pas pu se faire…

Grosse déception : aucune nouvelle de ma tutrice, après des relances par emails et appels téléphoniques. Quelques jours plus tard, j’aperçois l’offre qui est remise à nouveau en ligne ! Dégoûtée, je finis donc par capituler, pour un stage de quelques jours par semaine, non rémunéré, je préfère donc me concentrer sur un job en extra à côté des mes heures en tant qu’au pair.

Aujourd’hui, je ne désespère pas de trouver un autre travail à côté (même si cela met beaucoup plus de temps que prévu) : cela m’apprend à persévérer chaque jour et à relativiser sur mon sort. Même si je n’ai pas l’opportunité d’avoir de l’expérience en RH, ce n’est pas une fin en soi, j’aurais tout de même essayé. Ma nouvelle famille au pair a parlé de mon cas auprès de leur entourage afin de pourvoir m’aider dans ma recherche de stage.

Nouveauté : j’ai un nouveau stage dans une association humanitaire qui s’appelle The Hunger Project Australia qui lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde en tant que volontaire RH. L’ambiance est géniale et la cause qu’elle sert m’intéresse beaucoup. Je m’y plais beaucoup ! 🙂 Comme quoi, il ne faut pas baisser les bras !

Conseils pour trouver du travail en Australie en tant que backpacker :

  • Ne pas hésiter à demander autour de soi (amis, connaissances, famille au pair, voisins, backpack)
  • Démarcher directement dans les bars, restaurants avec un CV en main
  • Surveiller les groupes FB pour dénicher quelques offres et y postuler
  • Tenter !! Il n’y a rien à perdre
  • Aller voir les agences d’interim éventuellement
  • Si besoin, suivre des formations (RSA pour travailler dans les bars, baristas pour travailler dans les cafés, white card pour la construction) pour booster ses compétences et faire valoir sa candidature
  • Ne pas hésiter à bouger si l’on sent que l’on ne trouve pas de travail
  • Comme partout, tomber au bon moment

Le débarquement à Sydney

Me voilà plongée dans la ville plus peuplée d’Australie, j’ai nommé : Sydney. Ce qui paraît drôle à travers mon voyage est que j’ai toujours rêvé d’aller à Sydney, mais évidemment je n’avais pas prévu d’y rester aussi longtemps.

Rien n’arrive par hasard, j’étais donc destinée à explorer et découvrir la vie dans cette ville. Je me retrouve donc à l’aéroport de Broken Hill (oui le petit bled pommé du New South Wales) pour prendre un petit avion régional, direction Sydney.

Le vol dure environ 2h30, avec une escale, rien de bien choquant. Arrivée à 11h30 l’aéroport, je dois attendre mon vol prévu à 16h30. Pour le coup, il n’y a rien : juste de quoi acheter à manger, toilettes et le comptoir d’enregistrement. Thats’s all. J’attends sagement que le temps passe : une heure, deux heures, trois heures. Après ces trois heures, je suis enfin autorisée à enregistrer mes bagages. Soudain, un agent, avec un accent australien bien prononcé , m’annonce que je n’aurais pas mon backpack avec moi à Sydney car il y a un problème avec le cargo.
PARDON ? JE DEBARQUE A SYDNEY SANS MON SAC ?

– « You can go now and wait until tomorrow for your luggage or take another fly tomorrow morning »

La blague ! Il me propose de prendre mon vol et d’attendre jusqu’à demain matin, pour qu’un livreur me dépose à mon adresse ou de prendre le vol demain matin. No way, je ne reste pas à Broken Hill une nuit de plus ! C’est pas peu fière que je prends mon vol, donne l’adresse du Airbnb (réservé précipitamment quelques heures auparavant pour 3 jours) et embarque dans l’avion.

Deux heures et demie plus tard, nous atterrissons enfin à Sydney. Il fait noir, j’arpente seule les couloirs de l’aéroport (évidemment sans passer par la case bagage) et me dirige vers un petit shop. Première douille de Sydney : n’ayant pas mon bagage, je dois acheter une brosse à dent et du dentifrice pour la nuit. Ca fera 10 dollars, merci au revoir. Pareil, acheter un sandwich et une boisson encore 10 dollars.
Wow Sydney, tu commences déjà à me ruiner ! Après ces petites emplettes, direction le métro ! Ça change du métro parisien, plus large, plus propre surtout ! Pour plus de facilité, j’avais pris le soin de réserver un logement en plein centre de Sydney, dans le quartier de Surry Hills. Quartier très chouette, animé,qui m’a permis de prendre facilement les transports et de me promener dans Sydney.
Première nuit, difficile car c’est vraiment la première fois que je me retrouve, seule et sans bagage.

Le lendemain, réveil difficile à 7h pour attendre mon bagage. Je tourne en rond, dans ma minuscule chambre, prend ma douche et attend patiemment que le livreur arrive. Une heure, deux heures : toujours rien ! Je décide donc d’appeler la compagnie ! Quelle chance, ils se rappellent de moi et m’assurent que mon backpack a bien été pris en charge par le livreur. « Vous êtes mignon mais bon j’ai pas tout mon temps, j’aimerais avoir mes affaires au plus vite ! » 

Pendant ce temps, je contacte un ami de longue date, établi à Sydney depuis quelques années ! Nous passons la matinée à parler tranquillement de nos vies et à attendre mon sac. Par réflexe, je décide d’attendre dehors le livreur pour être sûre de bien réceptionner mon précieux. 11h toujours, 12h toujours rien! 12h15 une fourgonnette ressemblant à un camion de livraison tourne en rond dans la rue.
Ni une, ni deux, je lui fais des grands signes de désespoir pour qu’il puisse s’arrêter ! Garé à la va vite, il me demande mon nom et après confirmation, me jette mon sac ! Je cours comme une folle, heureuse de pouvoir le retrouver (toute une personnification pour un sac !!!) . ENFIN ! Je vais pouvoir me changer et sortir.

En ce premier jour, direction la plage !! Eh oui, Sydney : c’est le mix parfait entre plage et ville. En route donc pour Coogee beach et faire la coastal walk entre Coogee et Bondi Beach. Finir cette journée au restaurant sur Bondi Beach !

Le détour en vaut la chandelle

IMG_0377.JPG

IMG_0718.JPG